dimanche 21 mars 2010

Fête du macaron


Samedi, c'était la Fête du macaron (si, si). Sans le savoir, avec la Luciole, on a participé. Une petite pause au Mac Café de la rue Victor Hugo. Chocolat chaud et macarons roses (...). C'était désert. A nos côtés, juste une femme et son fils, chacun rivé sur l'écran de leur portable.

En regardant Maïa boire son GRAND chocolat à la petite cuillère (à grand renfort de slouup, slouuup...), je me demande quels seront nos rapports plus tard. Pour passer un peu de temps avec elle, est-ce que j'accepterais de faire comme ma voisine de table. D'abord être ensemble. Même sans se parler.

Remarque, avec la moitié d'orange ça nous arrive souvent d'être, juste, côte à côte. Lui devant son ordi et moi devant en magazine ou pire... entrain de tricoter (le tout... dans un bas pyjama informe). C'est grave??? Je crois que non (je ne suis pas entrain de m'auto rassurer là?). Non, je pense qu'en fait ce qui est important c'est que ni l'un ni l'autre ne subisse ce silence...

Enfin... quand je vois la Luciole avec ses moustaches à la Dali et ses petites mains potelées qui arrivent à peine à faire le tour de la tasse : je me dis qu'il me reste encore pas mal de fêtes du macaron à passer avant tout ça ! Allez, un petit vanille pour la route, ça va me détendre... :)

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Je m'interroge de la sorte également pour ma relation future avec mon fils, voire plus difficile (je trouve...) avec ma "potentielle" future fille :).
Et je trouve rassurant un silence non pesant .....

Emeu

Anouschka a dit…

Je suis d'accord pour le silence, tant qu'aucune des 2 personnes ne le subit, il est d'or.
Et je suis contente d'apprendre que tu portes également un pyjama informe. On m'a demandé de me séparer du mien officiellement très récemment, et j'ai du mal à lancer la cérémonie pour faire mes adieux.
Moi, les macarons, je les préfère petits et aime bien ceux à la pistache.
biz à bientôt

Audrey a dit…

Mais l'Amour, n'est-ce pas pouvoir rester près de l'autre en silence et se sentir bien? Pour partager un moment, il n'y pas toujours besoin de mots... Pour moi, l'amour c'est aussi réussir à se sentir bien comme si on était seul quand l'autre est là.
Pour le bas de pijama, accessoire indispensable pour bien vivre le célibat et bien je profite encore :D