jeudi 8 janvier 2009

Douce France...


C'est bien connu, à la Campagne, on ne s'ennuie jamais. Il y a toujours quelque chose à faire et tous nos sens sont en éveil (si, si!!! ). On peut... :

Regarder : le feu crépiter, les mésanges se "baffrer" de margarine sur le rebord de la fenêtre, les vieux albums photos...

Écouter : du jazz, les chiens du voisin d'en face qui se relaient inlassablement pour aboyer à chaque passage, les histoires racontées à nos enfants par les tantes, grands-mères, ou copines (célibataires) dévouées (parce que "c'est moins pire" que de les entendre courir et/ou hurler dans la maison...

Caresser et...sentir (c'est le double effet Kiss Cool !!!) : tous les animaux de la ferme et le bon air de la campagne. La VRAIE. Avec ses vaches, moutons, ânes, chèvres & co...

On goûte aussi (trop même) : chacun y va de sa petite spécialité culinaire et propose de réaliser SA recette fétiche. Et tant pis si les menus explosent les lois de l'équilibre alimentaire !!! Pour le diner, pourquoi pas : des bouchées à la reine en entrée (spécialité de maman), des pâtes ("à l'italienne", par alliance), du fromage et...une Galette des rois!!!

Et cette année, TA - DAAAA !!! la Reine (de la galette), c'est MOI. Une recette très facile à faire, un prix de revient qui défie la crise (- de 8 euros) et elle a tout d'une grande. Non?

Juste un peu de temps. Mais, en fait, à la Campagne... l'hiver... quand il fait -10°C... et que la première boulangerie est à 10km... du temps ...




Pour 8 personnes. Préparation : 10mn. Repos : 30mn. Cuisson : 30mn
(75 mn en tout)



2 pâtes feuilletées
(pur beurre) à dérouler
(ou en boule prêtes à l'emploi Picard, c'est encore meilleur)
100 g de beurre (demi-sel pour moi)
150 g d'amandes en poudre (normalement c'est 125 g, mais c'est mon p'tit côté "Mr Plus")
100 g de sucre en poudre
2 œufs + 1 pour la dorure (pour faire comme à la "boulange")
et une grosse poignée d'amandes entières (facultatif : il y a eu les pour et les contre, mais pour ma moitié d'orange : c'était pour. Donc...



Dans un saladier, mélangez le beurre mou avec le sucre et les amandes en poudre. Ajoutez les 2 œufs, l'un après l'autre, après les avoir bien incorporés à chaque fois ("Qui veut la fin, veut les moyens"). Pour donner du croquant à la galette, ajoutez une grosse poignée d'amandes grossièrement concassées.



Déroulez une pâte feuilletée sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. A l'aide d'un pinceau, humidifiez les bords de la pâte sans déborder vers l'extérieur. Répartissez la crème d'amande au centre de la pâte. C'est le moment de mettre la FÈVE (dans le sens de la longueur, de préférence : ça vous évitera de vous faire griller en découpant les parts...).

Déposez délicatement une seconde pâte feuilletée sur la première. Pincer les bords avec les doigts pour qu'ils adhèrent bien, puis repliez-les vers l'intérieur pour bien enfermer la garniture.

Pour faire "comme à la boulange", mélangez un œuf avec une cuillère à café de lait, puis badigeonnez-en la galette une première fois. Placez-la au réfrigérateur pendant 30 minutes, puis, badigeonnez-la de nouveau. Attention à ne pas trop déborder sur les côtés de la galette en badigeonnant, car cela aurait pour effet d'empêcher la pâte feuilletée de monter. Avec la pointe d'un couteau, dessinez des diagonales sur la galette, ou tout autre forme que vous souhaitez (épis, couronne, etc).

Enfournez à 240°C pendant 10 minutes
, puis baissez la température à 180°C pour les 20 dernières minutes de cuisson.

Et pour finir... Dès que la galette est cuite, badigeonnez-la d'un sirop de sucre froid (5 cl d'eau portés à ébullition avec 50 g de sucre) pour lui donner un aspect bien brillant.


2 commentaires:

toupie a dit…

mmmmmmh j'ai faim ... j'adore les galettes des rois !!!

Anonyme a dit…

8888888888merci pour la recette, moi j'achète la préparation frangipane de "vahiné". très bonne cela dit. et je connaissais pas la technique de l'eau sucrée à la fin pour un aspect brillant!

Emeu