lundi 12 janvier 2009

Tout ça pour ça...

J'aime PAS les soldes. Dit comme ça, sans préalable, je conçois que ça puisse choquer, voire faire carrément snob. D'autant plus que, si j'en crois le télé, la radio, la presse, les blogs, les copines, mon père, ma mère, mon frère (hoho, ho, ho, hoho, ho, ho) : je suis un extraterrestre, une poule en voie de disparition.

Le teasing d'enfer et le lexique redoutable ("jusqu'à -90%", des rabais "impressionnants", "monstres") autour de "l'événement" de la semaine, n'ont pas eu raison de moi.

Cette année pourtant (crise et climat hivernal obligent), notre tentation est mise à rude épreuve . Même les restos s'y mettent : "La blanquette soldée à 20 % (15,20 € au lieu de 19 €), - 25 % sur les escargots de Bourgogne et le carpaccio d’ananas à - 20 % (...) l’Escapade, boulevard des Batignolles à Paris...", Le Parisien, le 10/09/2008. C'est dire !

Je suis plutôt (très) bon public d'habitude. C'est facile de me convaincre de la NÉCESSITE d'acheter une nouveauté. Mais, pendant les soldes, "même" pas de besoin de faire de la résistance !!!

L'idée même de sortir dans le froid, de me retrouver dans les transports bondés, à hauteur des aisselles surchauffées (sous la double ou triple épaisseur enfilée le matin pour affronter le blizzard), les essayages (avec cette même double ou triple épaisseur à enlever puis remettre), la foule aux caisses, etc... me convainc à rester, au chaud, dans mon pyjama en pilou (oui, je sais...mais notre couple est au-dessus de ça !!!).

Et puis, il faut surtout trouver LA pièce. Quand on fait une taille standard (38 pour les fringues et 37 pour les chaussures), après le 1er jour (mercredi, jour des enfants...merci !!!!), il ne reste plus rien. Ou alors...comment dire...il reste quelques pièces "collector".... D'ailleurs, on se rend vite compte, parfois même de très loin... pourquoi elles le sont, "collector" ! :-)

Quand enfin, par miracle, on met la main sur celle qu'il nous faut ABSOLUMENT, c'est là que la vendeuse prend son air crispé pour vous dire que NON cet article n'est pas soldé : "C'est un basique de la marque ! ". Forcément...Game over...

Pendant les soldes, les magasins mettent aussi souvent quelques articles de la collection Printemps-Eté en rayon et c'est précisément ceux-là que j'ai irrésistiblement envie d'acheter. Cruauté quand tu nous tiens !!!

Tout ça pour ça : être de retour à la maison, éreintée, les joues rouges, le cheveux en bataille, un sac dans chaque main, avec 2 ou 3 trucs de la nouvelle "collec", que je vais stocker au fond de mon placard ou mettre à la maison, en attendant les beaux jours et... seulement près avoir démontré à ma moitié d'orange, l'absolue nécessité, d'acheter une jupe d'été dès janvier :-)

Quoique....sur internet....
J'ai repéré ce petit pull gris chez Comptoir des Cotonniers (merci qui ? Merci Toupie), en solde...

... GRRRR!!!!! Il n'y a plus que du XS. Qu'est ce que vous disais ?!? CQFD* :-(

* CQFD (ou c.q.f.d.) est l'abréviation de « ce qu'il fallait démontrer », ponctuant, comme un repère visuel, la fin des démonstrations mathématiques et indiquant ainsi que le résultat attendu a été démontré.


3 commentaires:

Anonyme a dit…

je suis bien d'accord, je trouve jamais rien, y'en a partout, ou en effet je me dirige aussi tout naturellement vers la nouvelle collec. je me dis aussi qu'ils doivent mettre des fringues des années précédentes ... parce-que c'est vraiment vieillot des fois !
et rien que l'idée de me déshabiller, retirer les bottes et faire la queue me décourage.

Emeu

toupie a dit…

Ah mince, déjà épuisé !! En même temps, je suis comme toi, les soldes me soulent et la plupart du temps on y retrouve des invendus, mais cette année, la crise aidant, il y avait quand même des bonnes affaires.
Mais le net reste souvent une bonne alternative !

Anonyme a dit…

Ok ,on ne trouve jamais rien :mais au moins "cela permet d'atténuer un peu la frustration de ne pouvoir s'acheter le énième petit sac "
peut être qu'aux soldes ,je pourrai me l'acheter.....ET LE TEMPS PASSE .....