lundi 16 février 2009

Et hop !



Le mercredi c'est le jour des enfants donc, par ricochet, pas forcément celui des parents...mais il y a des exceptions. Mercredi dernier, c'était un de ces jours où tout se passe bien. Ça commence dès le matin (et inversement d'ailleurs...) : réveil en douceur, petit déjeuner en paix, des bisous, des dessins pour sa "môman", etc....


Tout s'enchaîne à la perfection : la danse de la luciole, la natation du loup, les courses, le repas de midi. Le timing est parfait et le tout dans la bonne humeur. Pas de voiture à dégivrer et/ou pas de camion poubelles qui viennent tout décaler, pas de recette de cuisine ratée qui oblige à refaire le déjeuner alors qu'ils "MEURENT de faim !!!", etc.

Dans ces moments-là (et, eu égard aux autres (moments), où ça se passe nettement moins bien...), je sens monter en moi une bouffée d'amour (pour ne pas dire de gratitude : obéir c'est le rôle des enfants, non ?!?) pour mes chères têtes châtains et j'ai envie de leur faire plaisir.

Du coup, une fois n'est pas coutume, dans un élan de tendresse, j'ai dit OUI pour des Kinder Surprise. Vous savez ceux que les chefs de rayons mettent tout près des caisses pour nous donner une occasion supplémentaire de supporter les frustations de nos enfants"les jours sans"... Mais, quand ils ont voulu les ouvrir dans la voiture j'ai d'abord refusé, rapport :

- aux miettes de chocolat qui se nichent sournoisement dans les plis et qu'on retrouve collées à l'entrejambe le lendemain matin, juste au moment de s'habiller pour l'école, quand on est déjà très en retard...
- à leurs doigts poisseux qu'ils essuient naturellement sur mes épaules quand je les porte pour descendre de la voiture
- et surtout à la GALERE pour ouvrir cette P....... de petite boite jaune : grrrrrr ! ! !

A chaque fois, c'est la même chose : je m'énerve, je peste, quand je ne me ruine pas le pouce et les ongles. Au final, excédée, je finis par l'ouvrir avec les dents. Je suis alors obligée d'expliquer pourquoi je le fais alors que "c'est DANGEREUX et donc FORMELLEMENT interdit". Pourquoi ?!?......... euh........et bien...parce que je suis une adulte, et...lorsque on est adulte, on peut faire certaines choses que les enfants, eux, ne peuvent pas faire. Le tout c'est d'avoir l'air ultra convaincue (à défaut d'être tout à fait convaincante), et ne pas douter du bienfondé de l'explication.


Comme tout s'était si bien passé jusque-là, et devant leurs petites mines de bébé cokers, j'ai cédé en priant qu'on soit arrivés à la maison pour l'ouverture du machin. Mais tout cette agitation intérieure ne fut qu'énergie perdue car les ingénieurs de "l'ouverture facile" ont (ENFIN) débarqué chez Kinder. Ahhhh, no stress. Il y a des jours comme ça... :)


Plutôt nostalgique d'habitude, je suis ravie de cette avancée technologique. D'ailleurs, j'ai été très surprise de voir çà et , qu'elle ne faisait pas l'unanimité.



video


Et vous ? Vous préférez passer dix minutes à ouvrir cette P...de petite boite jaune pour montrer à vos enfants qu'on obtient rien sans rien ou les regarder tranquillement la mine réjouie ouvrir la boite et passer 5 minutes (parfois dans le calme) à monter le petit jouet à la c...à l'intérieur ?

1 commentaire:

Anonyme a dit…

j'en ai moi même acheté dernièrement et j'ai été agréablement surprise par ce nouveau système révolutionnaire !!!

donc perso j'aime...

bisous

Emeline