mardi 26 mai 2009

Jour de hand

C'est parfois difficile d'être une mère* responsable, et de surcroit le week-end, aux aurores. Dimanche dernier, c'était compet de hand pour le loup. Maisons-Laffitte contre Plaisir : tout un programme... :) RDV au gymnase à 8h30 (du soir?), en tenue. Lever 7h30. Ok, je contrôle la situation (maillot, short, sac, bouteille d'eau... feutres et coloriages pour la luciole).



9h. Avec la Luciole, ça y est : on est dans la place (les gradins). Le gymnase est désert. C'est vrai que c'est un match amical... un dimanche matin... Mais où sont les (autres) parents responsables ! ? :-) Le loup, survolté, rejoint son équipe dans les vestiaires pour le briefing.




9h45. Retour sur le terrain : échauffement et re-briefing... Arrivée de l'équipe adverse (Plaisir), de l'arbitre (très jeune, plutôt frêle et un brun lunaire : pas vraiment l'idée que je me faisais d'un hand-balleur, comme quoi... ), et de quelques parents qui ont l'air tout aussi impliqués (hagards) que moi... Jusqu'ici tout va bien .... :-)





10h. Coup d'envoi. Le match commence... Le loup est sur le banc des remplaçants... 10h15 : fin de la première mi-temps. Le score est serré. 3-2 pour Maisons-Laffitte. A ma droite, dans les gradins, c'est l'hystérie. Ces parents, discrets et calmes à leur arrivée, se sont révélés au cours du match être des supporters de caricature. Fustigeant, tour à tour, les choix de l'entraineur, l'arbitrage et le jeu de leur enfants. L'un d'eux est même allé jusqu'à suivre, dans les gradins, les déplacements des joueurs sur le terrain, passant et repassant devant moi, sans complexe...

Du coup, je m'interroge : quelle supporter vais-je être ? Et surtout, quand le loup sera sur le terrain, vais-je aussi connaître une mutation et finir par leur ressembler ?!



10h20 c'est la reprise, le loup commence à montrer les dents... toujours sur le banc des remplaçants... Je crois que l'entraineur préfère ne pas prendre de risque et faire jouer les plus anciens pour être sûr de garder l'avantage. Le score est serré et mon cœur aussi... :-( Dur d'être une mère* digne un dimanche matin quand la chair de sa chair n'est pas sélectionnée. Si j'étais un peu plus lynette, je pourrais tenter un coup. Faire chanter l'entraineur. Il a peut être une ou deux choses à cacher... Reprends toi !






10h25 : 5-3 pour Maisons. Passage de relais (ça se dit pour le hand.?!.. pas sûr...). Bref, le loup (conquérant) fait son entrée sur le terrain. Il est fier. Moi aussi. La luciole scande le nom de son frère à tue-tête. Je pense que c'est plus pour le bruit que fait sa voix (nasillarde) quand elle résonne dans un gymnase aux 3/4 vide, que pour l'encourager véritablement. Mais bon, ça fait son petit effet. Attention : le loup se démarque...il avance vers le but... il lève le bras... tente de marquer... raté :-( Finalement, j'ai la réponse : je dois avouer que depuis qu'il est sur le terrain, j'ai du mal à rester assise et je me surprend même à crier des "oui", "vas-y", "c'est bien", mais, de là à l'avoir mauvaise, non...


Il reste 2mn30 : 5-5. L'entraineur fait signe à l'arbitre. Changement. Le loup doit sortir (déjà?). Grrrr ! ! ! "Hooouu ! ! ! Aux chiottes à l'arbitre", non, je plaisante ... :) On se regarde. J'esquisse un sourire, je serre mon point (pour dire bravo ! bien joué !! ). Il lève les yeux au ciel et souffle (au fait : ça commence quand la pré adolescence ???). Je sens que le retour va être compliqué. 10h30. Coup de sifflet final. Victoire de Maisons-Faffitte : 7-5. Yaahooou ! ! !

10H45. Débriefing dans les vestiaires avec l'entraineur. Les héros du jour sortent au compte goutte, les joues rouges et le sourire au lèvres. Le loup sort à son tour... la mine dépitée. Chercher l'intrus... La Luciole est contente, elle se jette sur lui pour le féliciter. Il répond à son visage enjoué par une mine agacée... Le retour va être tendu...

Je tente de lui remonter le moral. J'évite soigneusement le : "l'important, c'est de participer..." car je sens qu'il ne va pas être preneur. J'opte pour l'argument du collectif : "Ok, il n'a pas beaucoup joué.... et... pas marqué... mais l'équipe a gagné et comme il fait partie de l'équipe : il a gagné aussi ! ! !" Re-les-yeux-au-ciel.... (10-13 ans, la pré adolescence, vous êtes sûrs ?!). Difficile d'être une mère* compréhensive un dimanche matin quand on découvre que son fils est en avance pour son âge... :).

* (père) : par souci d'équité, pour la paix des ménages en général et la susceptibilité de la moitié d'orange, en particulier. Après tout, si ce dimanche c'était jour de hand pour moi, c'est parce que pour lui, c'était.... exceptionnellement... jour de golf ;-)

4 commentaires:

marjo1973 a dit…

dur, dur d'être parents de sportifs... compet de cheval lundi : rv à 7h15 au club... levées à 6h15 ... arrivées sur place "Maman,maman ! j'ai pâs (on habite à troyes, quand meme) ma veste de concours !" que fait maman ? aller-retour à la maison !! et ne pas raler, ce n'est pas le jour ; ma sportive est déja assez stressée comme ca...
donc si tu savais comme je comprends et compatis...

bboy a dit…

Allez Eliott, courage !
Le prochain sera le bon !

gaëlle a dit…

@marjo1973 : merci!!!, je me sens moins seule ;-)

olivier a dit…

On a gagné ! on a gagné ! :D
pour l'eliott hip, hip, hip...